3. L’engagement et le partenariat communautaires

3.1 L’engagement et le partenariat avec les communautés noires

3.1.1 Établir des liens concrets et renforcer les capacités

Les participants explorent les façons de construire et de renforcer des relations durables avec les anciens étudiants noirs et les partenaires communautaires noirs externes, afin d’utiliser leurs connaissances et leurs pratiques pour relever les défis qu’affrontent les communautés. Les groupes institutionnels et les organisations en enseignement supérieur sont perçus comme restrictifs, négligeant souvent de nouer des liens importants avec les membres de la communauté noire. L’absence de dirigeants noirs qui participent à des discussions essentielles contribue au maintien de l’ordre établi et à une représentation limitée dans ces lieux.

Pour réagir, il faut réimaginer le fonctionnement de l’engagement et des partenariats communautaires dans les établissements. Les participants recommandent d’adopter des pratiques pour que l’engagement auprès des communautés noires ne repose pas sur un modèle de déficit, mais reconnaisse et valorise les atouts communautaires. Ce modèle doit s’appuyer sur la justice, la réciprocité et le développement communautaire. Pour ce faire, il faut élargir la représentation et renforcer la capacité, et les intervenants de la communauté noire doivent corriger les enjeux entourant le racisme anti-Noir et l’exclusion des Noirs.

3.1.2 Améliorer les normes de l’engagement communautaire

Il est considéré comme primordial de ne pas se limiter à l’établissement dans le processus pour vaincre le racisme anti-Noir au sein de l’établissement. Les échanges sont centrés sur l’amélioration des processus, le rayonnement et les approches pour travailler avec les organisations communautaires noires locales, afin d’aider les établissements à répondre aux préoccupations des professeurs, des étudiants et du personnel noirs qui ne se sentent pas reconnus, légitimés, ou rémunérés suffisamment pour leur travail ou les tâches supplémentaires qu’ils acceptent. Les établissements postsecondaires n’ont pas toutes les réponses et doivent écouter les communautés qu’ils servent. Ils doivent travailler avec les dirigeants noirs à la préparation et à la mise en oeuvre de protocoles et de pratiques d’inclusion sur le plan culturel, conformément aux définitions de la communauté, et se servir des recherches communautaires locales en place pour accroître l’efficacité de leurs services.

De nombreux participants exhortent les établissements à s’engager à partager avec les communautés noires le privilège du pouvoir, de l’accès et du leadership qu’ils détiennent. Grâce à l’amélioration des normes d’engagement institutionnel avec la communauté locale, les ressources des établissements postsecondaires peuvent soutenir les communautés locales et leur profiter. Il faut une volonté de collaborer ouvertement avec les communautés noires par des efforts de consultation, des initiatives stratégiques et des plans de recherche qui intègrent leurs compétences communautaires dès le départ plutôt que de tenter de les y greffer en milieu de processus.

 


Précédent: Le partenariat au sein des établissements
Suivant: Le leadership institutionnel, la prise de décision et la planification
 

Télécharger le rapport (PDF)